Marché de Briançon : sous un même ciel Italie, Asie et France

Mercredi et dimanche. Deux jours sont consacrés à la vente en plein air de produits frais et locaux sur Briançon.

« Les italiens ont leur clientèle ici sur le marché de Briançon », affirme Laurent Darmas, paysan à Névache. En effet, les fruits et légumes sont quasiment tous vendus par des frontaliers. Laurent ajoute : « Nous, nous ne serions pas gagnants si nous allions en Italie. » Lui vient vendre ce dimanche matin de décembre ses fromages et yaourts au lait de brebis. Mais aussi quelques pommes de terre de son potager. Et elles sont toutes dans les paniers des passants, apprécie-t-il. Son étal est bien vide. Quatre sachets d’infusions aux fleurs alpines se serrent les uns contre les autres. Les ronds fromages frais attendent les derniers gourmands. Un succès pour ce fromager. Qui s’explique en partie par la présence de la foule. 

Kakis, patates douces, choux-fleurs. Les traditionnels étals de fruits et légumes côtoient des stands de pâtes fraîches, panettone aux fruits confis et parmesan à la coupe sur le marché de Briançon. Et des queues impressionnantes patientent encore en fin de matinée. Les habitués sont pressés d’obtenir leurs mets favoris, produits de l’autre côté de la frontière. 

Tout juste un an qu’Olivier Gareta commercialise son miel. « Et j’ai décidé de me lancer dans la confiture de cynorhodon. » L’homme aux yeux clairs désigne les bocaux. Le fruit est aussi nommé gratte-cul dans les Alpes. Olivier est patient. Car la marmelade est assez « fastidieuse à la préparation. Comme tout ce qui est bon, ça se mérite. » Un grand sourire ponctue cette affirmation. Des petits poils urticants nichés à l’intérieur de la baie d’églantier sont agressifs pour le système digestif. Il faut donc les racler, et veiller à la cuisson qui est moins longue que pour d’autres fruits. L’apiculteur propose du miel de lavande et de montagne. « Je n’ai pas pris assez du dernier qui a beaucoup de succès dans les Hautes-Alpes », regrette-t-il. Sans jamais perdre le sourire il attend sa clientèle derrière ses petits pots de verre.

Nouilles, plats cuits à la vapeur, nems. Des food-trucks ou traiteurs proposent des mets asiatiques. Un contraste saisissant avec les produits montagnards. Si ces cuisines exotiques prennent autant de place c’est probablement qu’elles ont un grand nombre d’adeptes.

Monitrice de ski, Isabelle a toujours proposé à ses élèves des liqueurs aux plantes faites maison. « Aux adultes », précise-t-elle. Deux nattes brunes descendent de part et d’autre de son bonnet de laine. Fleur de sureau, menthe, verveine. Mais aussi les plantes locales, le mélèze et l’hysope, sont transformées par la jeune femme. Ce sont ses gouteurs-skieurs qui lui ont donné l’envie de se lancer dans la production de liqueurs. Et Isabelle sait de quoi elle parle, les plantes qu’elle transforme n’ont pas de secrets pour elle. « L’hysope est expectorante et très digestive. Le mélèze nettoie les bronches ou donne un coup de boost. » Elle rappelle que les plantes soignaient anciennement. La productrice choisit de mettre la plante fraîche dans l’alcool pour conserver toutes ses propriétés. Des idées de recettes, elle en a. Notamment une liqueur à base de coing. « Pour le plaisir du goût cette fois-ci, car le fruit n’a pas particulièrement de vertus. »

  • La ferme du Clot à Névache, Laurent Darmas. Contact : 04 92 54 27 09 / lafermeduclot@gmail.com.
  • Olivier Gareta, miel et confiture. Contact : 06 26 75 37 44 / abeilles05printemps@gmail.com.
  • Les Elixirs d’Isabelle, Freissinières. Contact : 06 81 50 22 19 / leselixirsdisabelle@orange.fr

@inessotopro

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :