Récit n°16 – Un pas en arrière pour des pas en avant

Nouvelle année. Nouvelles aventures, direction la route du Beaujolais.

Notre temps mort lyonnais est arrivé à son terme. Quand je parle de temps mort, je parle d’un moment où notre voiture est restée au garage, où nos jambes ont pris le relai. Et quel relai ! Deux villes visitées, une moyenne de 7 kilomètres de marche par jour, quatre reportages réalisés et énormément de nouveaux souvenirs pour finir cette année en beauté.

Alors comment débuter 2021, comment continuer notre fuite vers l’avant ? En repartant en arrière ! Et oui, parfois cela a du bon. Revoir Pérouges, le charmant village médiéval dont on vous parlait déjà dans le récit n°11, était devenu presque obligatoire quand nous avons découvert l’existence de sa galette, un met typique du village. Grand bien nous en a pris car la rencontre avec Martin, héritier d’une tradition datant de 1912, fut excessivement enrichissante. Et puis, il faut le dire, les ruelles de Pérouges de jour, ça vaut le détour.

De beaux villages en beaux villages

Une bande de lumière entre les nuages nous laisse entrevoir le soleil couchant, il est déjà 17h. Nous quittons l’Ain pour retrouver le Rhône, direction notre première route des vins, celle du Beaujolais. Mais avant cela, c’est parti pour Oingt, village lui aussi labellisé Plus beaux village de France. « Mouais… Bof. C’est mignon hein, je ne dis pas, mais je ne suis pas subjuguée. » Ma comparse n’est pas sous le charme. La petite place de l’église illuminée, englobée d’un ciel sombre aux teintes de bleu, n’a pas suffit. « Ah mais attend ! Ici c’est Le Bois d’Oingt ! »

Oingt c’est un peu plus loin. Oingt c’est son église, sa situation dominante sur la vallée et sa tour. Oingt c’est aussi, en ces périodes de fêtes, une farandole de crèches. Chaque petite maison en pierre en a une à sa fenêtre. En papier journal, en terre cuite, en chiffon… De quoi amuser les enfants et les familles, nombreuses en ce 1er janvier.

L’année commence bien. Et même si elle ne sera pas parfaite, je décide de la placer sous l’égide de ma nouvelle devise, empruntée au poète René Char : « Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. »

@jvaurillon

2 commentaires sur « Récit n°16 – Un pas en arrière pour des pas en avant »

  1. Que c’est bon de « visiter » par l’intermédiaire de vos articles tous ces merveilleux villages qui constituent le joli patrimoine français ! Il nous tarde du coup de les voir de nos propres yeux ! Merci à vous 😘

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :