Récit n°35 – Unique en son genre

Une région de caractère, avec une identité forte, des différences avec le reste du pays. L’Alsace continue de nous surprendre, et de nous régaler.

Etre enfermé dans une boule à neige n’a rien d’agréable. Etre enfermé de manière générale n’est de toute façon pas à souhaiter. Mais l’Alsace nous donne tout de même cette sensation d’être dans une bulle, un autre univers. Qui est lui plutôt agréable. Coteaux enneigés, maisons à colombages colorées et nids de cigognes nous dépaysent. La première fois que j’ai découvert cette région, j’avais une sensation probablement assez commune chez les touristes, celle d’être dans un décor de film. Dans une boule à neige.

Brioche nouée, façades colorées et neige fondue

L’appartenance à l’Allemagne a laissé des traces, jusque dans les noms de ses villages. Riquewihr, Bergheim, Fortschwihr. Et il s’agit là d’un faible échantillon de cités alsaciennes aux consonances allemandes. En cela la région diffère du pays. Bien qu’elle ne soit pas la seule à avoir une identité forte, son histoire la rend unique. Une sécu spécifique, l’Eglise et l’Etat ne sont pas séparés, les trains roulent à droite. Petite anecdote, la distillation de l’alcool est également plus souple. 

Flammekueche, choucroute, spätzle, munster. Pour ne citer que les plus connus, voici des spécialités culinaires du coin. Comme un peu partout en France, ce qui se trouve dans l’assiette ou dans le verre a une grande importance. Lors de notre visite de Colmar et de Ribeauvillé, nous n’avons pu échapper aux boulangeries, pâtisseries, charcuteries et épiceries dont les boutiques étaient chaleureusement éclairées. Des petites conserves de viandes, ragoûts, parfois parfumés avec des vins locaux. Des parts de tarte au fromage blanc. Des brioches nouées et saupoudrées de sel, les bretzels. Ou encore les Mauricettes, petits pains fabriqués à partir de pâte à bretzel et garnis de viande, fromage. L’identité culinaire est forte.

Parfois éclaboussés par la neige qui fond des toitures en bois vernis, glissant à moitié sur les trottoirs gelés, nous continuons notre périple alsacien.

@inessotopro

2 commentaires sur « Récit n°35 – Unique en son genre »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :