Récit n°76 – Le temps de l’érosion

Il nous fallait revenir à Étretat. Pour le meilleur et pour le pire.

Érodée comme la falaise. Voilà ce qu’on pense de notre humanité. On ne peut pas dire que nos derniers hôtes furent chaleureux. Pourtant jeunes, « fans de voyages et de gastronomie. » On s’était dit bingo. On aura eu le droit qu’à un « par contre l’accès à la cuisine est interdit le matin. »

Bref. Passons. Je voulais plutôt vous parler d’une autre sensation. Comme sur la proue d’un bateau. La roche s’est effilée au fil du temps d’une telle façon que Rose et Jack en seraient jaloux. Ceux qui ont l’impression d’être les rois du monde cette fois-ci, c’est nous.

Quand la roche se dessine en proue. Julien Vaurillon.

Comme un impressionniste

Les falaises d’Étretat ne déçoivent pas, contrairement au village. Devenu plus attrape touriste que petite bourgade de pêcheur. De la moindre place de parking payante aux boutiques qui surfent sur la vague Arsène Lupin. Si Maurice Leblanc est passé par ici pour écrire les aventures de son gentlemen cambrioleur, j’aurais plutôt été de la team Delacroix, Monet et de tous les innombrables autres peintres passés par-là.

Le matin. Le soir. De nuit. Avec du soleil. Par la tempête. Observer ces falaises. Y monter aussi. Doit être un spectacle fascinant. Grisant. Comme cette sensation. Entre peur du vide. Ébahissement. Gratitude.

Gratitude car l’érosion est réelle. Chaque année la falaise perd des centimètres. À qui la faute ? La mer ? Le vent ? Non. Ce sol calcaire supporte mal un autre phénomène. Le ruissellement des eaux de pluie combiné au gel de l’hiver fait gonfler puis exploser la pierre. Dans notre logement d’Abbeville un sablier noir était là, sur une petite commode. Celui des falaises d’Étretat file à toute allure. Bientôt l’arc deviendra aiguille. L’aiguille deviendra rocher. 

@jvaurillon

2 commentaires sur « Récit n°76 – Le temps de l’érosion »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :