Récit n°90 – Gravé dans la roche

Avant de découvrir Saint-Malo, nous arpentons ses alentours.

« C’est exactement ça. » Mon acolyte me compare une nouvelle fois à un chamois. Elle m’appelle sur mon téléphone alors qu’elle se soucie de mon sort. Quelques secondes auparavant j’ai disparu de son champ de vision et me suis évaporé derrière les rochers.

Ma quête ? Les rochers sculptés de Rothéneuf. Nous sommes à quelques kilomètres de Saint-Malo intramuros, dans un quartier aux maisons spacieuses et paisibles. C’est ici, à flanc de falaises, face à l’eau aux reflets émeraudes que l’Abbé Fouré a réalisé sa curieuse oeuvre (entre 1894 et 1907).

Saint Budoc, un saint breton légendaire ou encore le navigateur Jacques Cartier, les inspirations de l’homme d’église sont nombreuses dans cette étrangeté, cet exemple d’art brut qui restera l’oeuvre de sa vie.

Aujourd’hui le temps fait malheureusement des dégâts sur les blocs de granite sculptés. L’association Les amis de l’oeuvre de l’Abbé Fouré tente de toutes ses forces de préserver ce lieu et ces drôles de sculptures. L’accès semble maintenant privatisé. Nous les avons aperçues tant bien que mal.

Dinard et ses châteaux de bord de mer

Eux aussi sont comme gravés dans la roche. Dinard est devenue au fil du temps une station balnéaire réputée. Et elle le doit surement à ses villas, propriétés des grandes personnalités de la Belle Époque. Ces somptueuses demeures sont appelées « les châteaux de bord de mer ».

Les villas de Dinard ou le mélange des styles de la Belle Époque. Julien Vaurillon.

Influence anglo-saxonne, style Tudor ou encore style malouinière, les influences sont multiples mais un autre espace attire notre regard. Une piscine extérieure lovée dans un recoin de la Pointe du Moulinet. Construite en 1928 par l’architecte René Aillerie, elle complète les autres aménagements de l’Entre-Deux-Guerres comme la digue et les cabines fixes.

La piscine extérieure de la Pointe du Moulinet. J.V.

Avant de partir nous observons, sur un banc, la navette maritime rejoindre Saint-Malo sur la rive d’en face. 10 minutes d’agréable traversée semble-t-il. À tout de même 8 euros par personne. Nous resterons sur le plancher des vaches.

@jvaurillon

Un avis sur « Récit n°90 – Gravé dans la roche »

  1. Magnifiques paysages ! Très curieuses ces sculptures dans la roche, l’immense piscine appelle au bain … je rêve de pouvoir à nouveau nager …

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :