On s’occupe de vos oignons

DERNIERS ARTICLES

Martin-Pouret : le retour du vinaigre à l’orléanaise

Le dernier vinaigrier d’Orléans, la société Martin-Pouret, est entre les mains de David Matheron et Paul-Olivier Claudepierre. Les petites bouteilles comptent bien conquérir toutes les tables. Le vinaigre. Ingrédient de la vinaigrette, mais pas que. « C’est un exhausteur de goût. Nos vinaigres viennent apporter de l’acidité aux plats, sans prendre le dessus », assure Paul-Olivier Claudepierre.Lire la suite « Martin-Pouret : le retour du vinaigre à l’orléanaise »

Parlons enfin des rillettes de Tours

Tours, rue des Remparts Bruno et Chantal Goulay proposent en plus des spécialités tourangelles les fameuses rillettes. Un produit qui gagne a être connu et dégusté. « Tant qu’on vend des rillettes, tout va bien. » Bruno Goulay touille la viande avec sa spatule d’un mètre. Le charcutier aux pattes grisonnantes porte la veste blanche du métier.Lire la suite « Parlons enfin des rillettes de Tours »

Quand la sucette devient délice, c’est une Niniche !

La maison d’Armorine, entreprise à taille humaine créée sur la presqu’île de Quiberon, en Bretagne, confectionne des douceurs sucrées depuis 1946. Coup de langue sur leur produit phare. Une chaude nuit d’été. Une légère brise sur la plage de Quiberon. Une nuée de badauds, grands et petits, sont attirés vers la lumière d’une échoppe. LesLire la suite « Quand la sucette devient délice, c’est une Niniche ! »

Roellinger, épices partout, épices tout le temps

Quel est le lien entre la Bretagne et les épices ? Depuis plusieurs années il tient en un nom : Olivier Roellinger. Bertrand Tizon, collaborateur de longue date raconte. Maison du Voyageur. Malouinière datant du XVIIIe siècle à Cancale. Une maison qui a appartenu autrefois à la famille Heurtaut de Bricourt, cousins du corsaire malouinLire la suite « Roellinger, épices partout, épices tout le temps »

Pêche à la Saint-Jacques : immersion à bord d’un chalutier breton

Les pêcheurs disent que son goût de noisette est unique. La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint-Brieuc est prisée. Grimpez à bord du chalutier coquiller le Fury Breizh. « Si vous avez le mal de mer ce sera surtout lié aux bruits du chalutier. » Un marin nous met en garde avant d’embarquer avec Jonathan Thomas,Lire la suite « Pêche à la Saint-Jacques : immersion à bord d’un chalutier breton »

Bordier orfèvre ou beurrier ?

C’est depuis la boutique historique de Saint-Malo que nous avons découvert le beurre Bordier. Un beurre d’excellence reflet d’un savoir-faire unique. Le soleil s’infiltre dans notre appartement malouin intra-muros. Sur la table en bois, un plateau de dégustation. Rouges mais surtout jaunes, une dizaine de mottes triangulaires attisent notre appétit. « Je goûte comment ? AvecLire la suite « Bordier orfèvre ou beurrier ? »

Des agneaux salés par la mer

Les agneaux de prés salés du Mont-Saint-Michel ont une réputation qui n’est plus à faire. Rencontre avec un éleveur qui a oeuvré pour la reconnaissance de cette viande au goût si particulier. Bêêêlements à l’unisson. Partout autour, la nature. Yannick Frain entend notre moteur et sort de sa bergerie de Roz-sur-Couesnon. Une polaire vert sapinLire la suite « Des agneaux salés par la mer »

Bénie soit la Bénéc

Angélique, hysope, noix de muscade ou encore safran. 27 plantes et épices se cachent derrière la recette secrète de la liqueur Bénédictine. Mais il y a plus, bien plus. Quand on parle de la « Bénéc », on parle aussi d’un homme avant-gardiste, d’un des tout premiers palais-usine, de l’histoire profonde de la petite cité normande deLire la suite « Bénie soit la Bénéc »

Que revive le mirliton

Vanille, beurre, oeufs, sucre. Le mirliton est un petit gâteau individuel rouennais qui a disparu des boulangeries. Arnaud Houley donne des cours de pâtisserie et transmet cette recette à Rouen. « Si vous demandez à un Rouennais s’il connaît le mirliton, la réponse est souvent négative », déplore celui qui donne vie à cette recette depuis uneLire la suite « Que revive le mirliton »

Les bonnes frites Samer !

Qui dit ch’tis, dit frites. Direction Les Maqueux d’frites, troisième meilleure friterie de France en 2020. Pardonnez mon exclamation singulière. Mais avouez. Avoir une des meilleures friteries de France dans la commune de Samer (qui se prononce d’ailleurs sans le « r »), c’était tentant. Derrière Les Maqueux d’frites, un couple généreux. Sylvia Colas, raconte. « Il yLire la suite « Les bonnes frites Samer ! »

À la (re)découverte de l’amie chicorée

Stéphane et Agnès sont torréfacteurs de chicorée dans le Pas-de-Calais. Découverte de cette racine goût caramel qui gagne du terrain chez la jeune génération. « La chicorée est une plante, le café un fruit. » Stéphane Catrice dresse le portrait du produit qu’il torréfie et commercialise avec sa femme Agnès Lutun. « Ça ressemble à un gros panaisLire la suite « À la (re)découverte de l’amie chicorée »

Lumière sur des mets nordistes

Après avoir gambadé dans Lille, Cassel, Dunkerque, Douai ou encore Arras, et goûté quelques spécialités, nous vous proposons une sélection. Un légume, des produits de la mer, un fromage et une pâtisserie. Cliquez sur l’image ci-dessous pour découvrir notre sélection.  🧀🐟 @inessotopro @jvaurillon

Générosité, cervoises et éclats de rires à la table d’un Estaminet

Trois frères, les Hardy, sont à la tête d’un estaminet à Cassel. Et ils comptent bien apporter leur identité à ce restaurant typique du Nord. Louison, Théo, Nathan. 34, 31 et 27 ans. Trois frères du Nord ont décidé d’unir leurs compétences à la tête d’un estaminet. Cassel, 176 m d’altitude, une place forte militaire,Lire la suite « Générosité, cervoises et éclats de rires à la table d’un Estaminet »

Roger la grenouille, resto du soir bonsoir

Il fait partie des lieux mythiques dans l’histoire du quartier Saint-Germain. Lancé en 1930, le restaurant Roger la grenouille a changé de mains. François Pagot, le nouveau propriétaire tente le pari de l’alliance entre histoire et modernité. Rencontre. Nous venons de franchir le pas de la porte. Après quelques mètres dans une petite cour intérieure,Lire la suite « Roger la grenouille, resto du soir bonsoir »

Paris-Brest, la course de vélo devenue gâteau

Partout en France il est possible de trouver un Paris-Brest, mais alors qui a inventé ce délicieux gâteau rond ? Rencontre avec l’arrière petit-fils du créateur, qui tient toujours la boutique aujourd’hui. Une pâte à choux parsemée d’amandes effilées. À l’intérieur, une onctueuse crème pralinée. Une forme ronde. Le Paris-Brest a bercé mon enfance jusqu’àLire la suite « Paris-Brest, la course de vélo devenue gâteau »

Prunelle de Troyes, quand le noyau devient joyau

On connaît l’andouillette. On connaît le Champagne mais à Troyes, une spécialité tient une place importante dans le coeur de ses habitants. La Prunelle de Troyes. Béret vissé sur la tête, écharpe à pois autour du cou et oeil vif, Alexandre Krumenacher nous accueille au cellier Saint-Pierre. Avec pour toile de fond la cathédrale duLire la suite « Prunelle de Troyes, quand le noyau devient joyau »

Maison Caffet, l’art du goût en série

Avant-gardiste tant dans la création que dans la technique, le pâtissier-chocolatier Pascal Caffet a su bâtir un empire qui lui ressemble. Direction Troyes en Champagne. Praliné aux amandes de Valencia, praliné aux noisettes du Piémont. Enrobage au chocolat noir ou au lait. Amande ou noisette caramélisée déposée sur le petit cylindre chocolaté. Derrière les vitresLire la suite « Maison Caffet, l’art du goût en série »

Dans l’assiette d’un Ardennais il y a…

Fromage « qui pue », boudins blancs réputés, sucreries et gâteau à la crème au beurre. Les Ardennes ont de quoi ravir nos estomacs. La visite vaut le détour chers lecteurs ! Après un séjour à Charleville-Mézières dans les Ardennes, où nous avons dégusté des produits 100 % locaux, nous vous proposons une sélection. Cliquez sur l’imageLire la suite « Dans l’assiette d’un Ardennais il y a… »

La Lorraine se fait mousser

Ancien manège à chevaux de l’armée, le hangar des Brasseurs de Lorraine accueille depuis 2003 à Pont-à-Mousson la plus grande brasserie artisanale du coin. Le liquide aux nuances dorées coule dans notre verre épais. Doucement, pour éviter que ça ne mousse trop. Sur l’étiquette, des tâches noires sur un fond blanc, en référence à laLire la suite « La Lorraine se fait mousser »

Elle roule sa bosse, la madeleine de Commercy

La dernière fabrique artisanale de madeleines de Commercy, La boîte à madeleines, nous a ouvert ses portes. 1755. Encore une soirée de fête et de bonne bouffe au château du duc de Lorraine, Stanislas Leszczynski. Mais une fois l’heure du dessert venue, catastrophe, le pâtissier est malade. Une des servantes tente alors une recette quiLire la suite « Elle roule sa bosse, la madeleine de Commercy »

La confiture de groseilles ou l’or de Bar

Elle a fait la réputation de Bar-le-Duc, préfecture de la Meuse. Elle, c’est la confiture de groseilles épépinée à la plume d’oie. Rencontre avec l’héritière de la tradition, Anne Dutriez. Blanche, rosée ou rouge. La délicate groseille est plurielle. Cette baie acide est sublimée par la maison Dutriez depuis de nombreuses années. « J’ai repris l’entrepriseLire la suite « La confiture de groseilles ou l’or de Bar »

La chaude ambiance du fournil lorrain Gwizdak

Au milieu des fours à pain, entourés d’une équipe de boulangers-pâtissiers professionnels, nous avons découvert un personnage. Fabrice Gwizdak, de la maison éponyme à Nancy. « Faire un bon pain au levain, un bon croissant, une bonne brioche c’est la base. » Fabrice Gwizdak nous sourit. Son visage est rond, un tablier est noué à sa taille.Lire la suite « La chaude ambiance du fournil lorrain Gwizdak »

L’Alsace dans l’assiette au coeur de la Maison Kammerzell

C’est au sein d’un monument historique, la Maison Kammerzell, que le chef cuisinier Hubert Lépine et 25 autres personnes concoctent des spécialités alsaciennes. En cuisine ils sont 26. Presskopf, coq au Riesling, Baeckeoffe, Waedele. Vous êtes en train de lire la carte d’un restaurant alsacien. Et pas le moins connu. La Maison Kammerzell à Strasbourg,Lire la suite « L’Alsace dans l’assiette au coeur de la Maison Kammerzell »

La choucroute veut exister sans les saucisses

Une choucrouterie alsacienne, reprise par deux cousins, entend redonner sa place au chou fermenté dans la cuisine. Avec du poisson ou en accompagnement, les recettes sont multiples. Des filaments de chou clairs qui s’entremêlent. Un goût prononcé dû à la fermentation. La choucroute. Non, je ne vous parle pas de ce plat alsacien agrémenté deLire la suite « La choucroute veut exister sans les saucisses »

Au coin des pucelles, la Winstub sans prise de tête

Le restaurant typique alsacien. Voilà ce qu’est une Winstub. Nous avons rencontré le chef Stefan Baudic, qui nous parle de la sienne. Au coin des pucelles, un petit bistrot situé en plein Strasbourg. « Une winstub ? C’est des beaux verres, des beaux couverts, des bons plats, des bons vins et… Pas de prise de tête. »Lire la suite « Au coin des pucelles, la Winstub sans prise de tête »

Munster : le fromage à la reconquête de sa typicité

À l’origine confectionné par les moines, le Munster est un fromage apprécié par les touristes du monde entier de passage en Alsace, à la ferme Heinrich. Ivoire-orangé à orangé-rouge (pour la croute). Odeur puissante légèrement ammoniaquée. Pâte de couleur ivoire à beige clair, au goût pas si fort. Le Munster est un fromage de contrastes,Lire la suite « Munster : le fromage à la reconquête de sa typicité »

« Quand on a gouté à la viande charolaise, on y revient »

Chèvres, vaches. Vente à la ferme de viande charolaise et de fromages. Le GAEC Pardon en Saône-et-Loire est fier de ses produits de terroir. Aux confins de quatre terroirs, le Beaujolais, le Mâconnais, le Charolais et le Brionnais, la ferme Pardon est au paradis. « On a la viande, le vin, le fromage. Ici, nous mangeonsLire la suite « « Quand on a gouté à la viande charolaise, on y revient » »

Des étangs et des hommes

Surnommé le pays aux mille étangs, la Dombes est la première région piscicole en eau douce de France. Rencontre avec Fabien Chatelet, pisciculteur. Une chape de plomb. Lors de notre séjour dans la région de la Dombes, la brume fut notre acolyte. Si nous n’avons pas eu le droit au brouillard givrant qui donne, d’aprèsLire la suite « Des étangs et des hommes »

Georges Blanc, l’empire du goût

Il possède trois étoiles au guide Michelin. Il est un ambassadeur de l’excellence de la cuisine française. Rencontre avec Georges Blanc. Sa voix est calme. Presque fluette. Elle porte le poids des années, peut-être. Celui de l’expérience, sûrement. Dans son imposant bureau – qui autrefois était la petite cuisine de sa grand-mère – Georges BlancLire la suite « Georges Blanc, l’empire du goût »

À Pérouges, la galette est reine

Créée en 1912, une tarte sucrée est devenue l’emblème du petit village médiéval situé à quelques encablures de Lyon. Mais derrière cette gourmandise se cache aussi l’histoire d’un sauvetage miraculeux. Elle sort du four. Chauffée à plus de 300 degrés. La pâte briochée est légèrement bosselée. Le sucre et le beurre de Bresse recouvrent saLire la suite « À Pérouges, la galette est reine »

Coussin de Lyon : exit les plumes, place au chocolat

Le chocolatier lyonnais Voisin a donné vie à un petit coussin vert comestible. Sucré et chocolaté, le Coussin de Lyon vous est présenté. « Les petits coussins. » C’est comme cela que mon grand-père appelle les raviolis. Et j’adore ça. Paul Boucaud-Maitre lui, a appelé son chocolat le Coussin de Lyon. De petits chocolats bombés dont laLire la suite « Coussin de Lyon : exit les plumes, place au chocolat »

Parlons peu, parlons bouchon

Philippe Gager n’est pas un serveur comme les autres. Il a toujours le mot pour rire lorsqu’il amène une « Lyonnaiserie » à table. Son terrain de jeu ? Un bouchon lyonnais. « Un bouchon est un endroit convivial. Les gens boivent, trinquent. C’est le bistrot du coin, où tout le monde se connait. C’est très franchouillard, çaLire la suite « Parlons peu, parlons bouchon »

Reblochon, le fromage qui rêvait d’été

Derrière la filière du Reblochon, des acteurs soudés et innovants. « Aujourd’hui on n’est plus clandestin et on s’affiche », lance, sourire aux lèvres, Virginie Avettand. Si à l’origine le Reblochon provient de la « reblache », une fraude locale mise en place par les fermiers*, il est devenu un fromage sous AOP (appellation d’origine protégée) depuis 1958. BienLire la suite « Reblochon, le fromage qui rêvait d’été »

Du cerneau à l’huile, plein de trucs à la noix

Le fruit à coque bénéficie d’une AOP*. Et d’un succès constant.  Curry, herbes de Provence, gingembre, poivre. Franck Adiard mélange ses cerneaux de noix avec des condiments relevés. Une recette qui accompagne les apéritifs, colore les salades. « J’ai créé des produits transformés pour pouvoir vivre pleinement de ma production. » Attablé près de son bureau, dansLire la suite « Du cerneau à l’huile, plein de trucs à la noix »

Chez Puy, l’épicerie au charme alpin

Dans la vallée de Serre-Chevalier, l’épicerie Puy égaie le quotidien des habitants de Saint-Chaffrey et des alentours. Le fils, Olivier, a repris la boutique et s’est tourné vers les producteurs locaux.  Pousser la porte de l’épicerie déclenche le tintement de la clochette. Au dessus du comptoir est inscrit sur une assiette colorée : « Le propriétaireLire la suite « Chez Puy, l’épicerie au charme alpin »

Les Clarines, la transmission dans l’assiette

Dans la vallée du Valgaudemar, une famille perpétue les traditions culinaires. Les mains enduites de farine, Thierry Barban présente sa paume gauche vers le ciel. Il vient y rouler délicatement la pâte réalisée quelques heures plus tôt. Les mouvement sont circulaires. Précis. Energiques. « Il ne faut pas trop l’écraser », indique-t-il. Sur la grande planche deLire la suite « Les Clarines, la transmission dans l’assiette »

Marché de Briançon : sous un même ciel Italie, Asie et France

Mercredi et dimanche. Deux jours sont consacrés à la vente en plein air de produits frais et locaux sur Briançon. « Les italiens ont leur clientèle ici sur le marché de Briançon », affirme Laurent Darmas, paysan à Névache. En effet, les fruits et légumes sont quasiment tous vendus par des frontaliers. Laurent ajoute : « Nous, nousLire la suite « Marché de Briançon : sous un même ciel Italie, Asie et France »

Guillaumette, l’authenticité du génépi en bouteille

La vallée du Champsaur abrite une fabrique de liqueur de génépi artisanale. « Une fois par jour, c’est obligatoire. Et du coup zéro cas Covid, c’est l’antidote du secteur », rigole Thomas Bernard-Reymond, le gérant de la société Guillaumette. L’antidote c’est le génépi. Cette fleur star des Alpes qu’il transforme, avec son équipe, en liqueur. « Techniquement ilLire la suite « Guillaumette, l’authenticité du génépi en bouteille »

Suivez-nous

Recevez directement le nouveau contenu dans votre boîte de réception.

%d blogueurs aiment cette page :