Chez Puy, l’épicerie au charme alpin

Dans la vallée de Serre-Chevalier, l’épicerie Puy égaie le quotidien des habitants de Saint-Chaffrey et des alentours. Le fils, Olivier, a repris la boutique et s’est tourné vers les producteurs locaux. 

Pousser la porte de l’épicerie déclenche le tintement de la clochette. Au dessus du comptoir est inscrit sur une assiette colorée : « Le propriétaire est là, mais demandez sa femme c’est elle qui commande. » Cette dernière se nomme Josette, et son époux André. Lui même a hérité de l’épicerie de ses parents. Et aujourd’hui « le patron » c’est leur fils, Olivier. Ses parents n’ont pas déserté la boutique, il est habituel de les croiser. D’ailleurs, une odeur de saucisses aux lentilles embaume la boutique. Josette est en cuisine. Un plat familial mijote sur le feu. Des petites portions sont à emporter.

Le comptoir familial a conservé son charme d’antan. Inès Soto.

Le jambon à la coupe près de la caisse, le coin consacré à la presse et la large gamme de sirops Bigallet sont toujours là. « J’ai réorganisé la boutique mais il était hors de question de lui retirer son âme« , insiste Olivier. Il a enfilé le tablier d’épicier il y a un an. Ses parents ont tenu la boutique 50 ans et n’avaient pas très envie de s’arrêter. « Moi c’est toute ma vie », confie Josette en touillant les lentilles. Son mari observe, les mains dans le dos, il ne peut cacher sa fierté pour celle qu’il a épousé en 1970. André est né dans la bâtisse dont le rez-de-chaussée accueille le commerce et un bar attenant. Une maison qui a 300 ans.

Tendre la main aux producteurs locaux

Josette connaît les prénoms des jeunes et des moins jeunes clients. Olivier lui aussi semble créer ce lien avec facilité. Tel un poisson dans l’eau il tend les baguettes de pain frais, tranche la charcuterie et prend des nouvelles de la famille. Les meubles d’antan abritent quelques nouveaux produits. « Mes parents avaient une gamme de très bonne qualité mais j’ai souhaité accueillir plus d’articles du coin« , confie Olivier. Il y a les liqueurs de Freissinières, la charcuterie familiale de La Clarée, la bière des Jardins de Chabrières. Et tant d’autres. « J’ai conservé le panettone et quelques produits italiens, là encore il s’agit de bons produits déjà proposés par mes parents. »  

« Un virage local qui a redonné de l’essor à l’épicerie« , reconnaît son gérant. Le circuit-court ça fonctionne. Et la proximité a été poussée avec un nouveau concept porté par la compagne d’Olivier. Avec sa petite fourgonnette, elle se rend dans les villages du secteur pour proposer des paniers de fruits et légumes de saison, des conserves, de la confiture ou encore les plats mitonnés dans la cuisine de l’épicerie. Sur le camion bleu est écrit au pinceau : « Et Puy voilà… » L’histoire familiale continue de s’écrire. 

Ci-dessous André Puy, ses parents et ses frères au sein de l’épicerie familiale.

  • 8 Route du Pont Levis Saint-Chaffrey 05330 
  • 06 19 51 19 61
  • chezpuy@gmail.com
  • Chez Puy

@inessotopro

3 commentaires sur « Chez Puy, l’épicerie au charme alpin »

  1. J adore cette épicerie les patrons sont adorables les produits de qualité on trouve tout ce que l on veut quasiment à toute heure c’est un commerce précieux

    J'aime

  2. C’est vraiment génial des affaires familiales qui perdurent ainsi et qui mettent du baume au coeur aux villageois, sans compter la tournée vers ceux qui ne peuvent se déplacer… Merci Inès pour ce bel article … ça fait du bien de voir cette France que l’on souhaite voir durer!!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :