Récit n°34 – L’orgue et la vigne

Mon acolyte ne cesse de me reprendre sur les noms des villes que nous traversons. Nous sommes bien au coeur de l’Alsace.

Le soleil commence à décliner sur les vignes alsaciennes enneigées. Au loin le massif des Vosges se dessine. Nous avons pris de la hauteur par rapport au charmant village fortifié et coloré de Turckheim.

Dans ce village vigneron, un veilleur de nuit effectue sa ronde tous les soirs à 22h du 1er mai au 31 octobre. Cet événement est mis en place pour se remémorer une page d’histoire qui avait lieu au 13e siècle quand subsistait encore un veilleur de nuit dans le but d’éviter les incendies. Aurons nous la chance d’en rencontrer un ? Promis nous essayerons !

Un peu plus tôt nous avons déjà rempli nos yeux de couleurs. Dans la commune d’Eguisheim, les maisons typiques de la région se suivent et ne se ressemblent pas. Jusqu’à la petite place du château, à l’harmonie presque impeccable. Sa fontaine, sa chapelle… Et sa banque, qui dénote quelque peu sans réussir à atténuer le charme de l’ensemble.

Eguisheim serait la ville natale du pape Léon IX, ici représenté. Julien Vaurillon.

Eglise number one

La journée avait commencé par un gros morceau. L’imposante collégiale Saint-Thiébaut de Thann. Imaginez plutôt. Une tour extérieure de 78 mètres de haut. Un portail Ouest sculpté, comportant pas moins de 500 personnages. Ou encore un toit vernissé. Et je vous ai fait là, la seule description de l’extérieur.

A l’intérieur, orgue majestueux surplombant une imposante pièce de bois. Christ suspendu. Colonnes de grès rose. Et choeur tout de vitraux vêtu. Si petite, mais pourtant si belle, la collégiale s’immisce directement à la première place de nos églises préférées.

La tribune et le buffet d’orgue ont été construits en 1885 par Théophile Klem de Colmar. J.V.

Si nous n’avons encore ni vu celui de Strasbourg, ni celui de Fribourg, nous donnerions presque raison d’emblée aux Thannois qui déclarent en parlant de leur clocher : « Strasbourg a le plus haut, Fribourg le plus gros, Thann le plus beau ! »

@jvaurillon

2 commentaires sur « Récit n°34 – L’orgue et la vigne »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :